Archives du mot-clef News

première : La fête du graphisme de mi-janvier à mi-février 2014

fete du graphisme

 

il est temps de mettre la création graphique à l’honneur.
il est temps que Paris devienne l’une des capitales du graphisme.
il est temps que la Fête commence!

 

De mi-janvier à mi-février 2014, les rues de Paris montreront des œuvres commandées par la ville aux plus grands affichistes internationaux, dommage que ça ne soit pas à Niort, mais pour une première il n’y a pas mieux qu’à Paris.
Des expositions exceptionnelles seront présentées aux Docks – Cité de la Mode et du Design, point de rendez-vous incontournable de La Fête du graphisme et aussi à La Gaîté Lyrique, sur les Champs-Élysées, sur les Berges de Seine rive Gauche…

 

Les plus grands créateurs français et internationaux seront de la Fête, donnant à voir, à travers toute la ville, la création graphique dans toute la diversité de ses cultures, de ses langages et de ses champs d’activités.
Des rencontres professionnelles à la BnF et à l’institut Français de la Mode constitueront des moments de dialogues et d’échanges uniques entre les créateurs, les professionnels de la chaîne graphique, les écoles et le grand public.
Des battles graphiques, une tombola, une Nuit du générique au MK2 Bibliothèque ainsi que bien d’autres festivités seront également l’occasion de célébrer la richesse et l’importance de cette discipline.

La Fête du graphisme a ainsi l’ambition de s’inscrire dans le paysage national et international des rendez-vous de la création, de l’échange et du partage.

 

elle souhaite sensibiliser et informer sur les métiers de la création et de la chaîne graphique et mettre en lumière les plus-values culturelles et économiques générées par les professionnels de ce secteur.

 

C’est pourquoi, La Fête du graphisme s’est placée sous le patronage du ministère de la Culture et de la Communication et sous le parrainage de la Mairie de Paris, et qu’elle a obtenu l’aide et le soutien de JCDecaux, Grand partenaire, et de nombreuses autres sociétés privées.

 

La Fête du graphisme

Un projet initié et produit par la société Artevia et développé par l’Association
pour le Développement, la Promotion et le rayonnement du Graphisme.
Pour toute information supplémentaire, vous pouvez adresser votre demande à :
contact@fetedugraphisme.org
Pour toute demande concernant un partenariat, contactez :
emma.redkine@fetedugraphisme.org

 

 

 

Droit à l’oubli numérique, protection des données

Viviane Reding, commissaire européenne à la Justice à Bruxelles, propose une loi pour la protection des données personnelles des internautes, loi qui n’avait pas été révisée depuis 1995. La nouvelle législation pourrait donner des sanctions pour les sites Internet qui ne respecteraient pas la loi européenne sur l’utilisation des données personnelles. La loi du « droit à l’oubli » vise à garantir aux internautes le respect de leur vie privée.

 

En contrôlant la publication des données sur les moteurs de recherche et sites, les géants du Net n’ont plus qu’à bien se tenir. Sont visés Google, Facebook , pour ne citer que les plus connus. Google a d’ailleurs revu sa charte de confidentialité ce même jour.

 

Viviane Reding s’appuie sur le principe selon lequel  » les données personnelles appartiennent à la personne « , la proposition de loi commune aux 27 Etats membres de l’UE, prévoit d’obliger sites marchands, réseaux sociaux ou moteurs de recherche d’obtenir le consentement de l’internaute avant d’utiliser ses données, et d’offrir à la personne un droit de rétractation  » l’oubli numérique « . Théoriquement, un internaute qui résiliera son compte Facebook, par exemple, devra pouvoir obtenir la destruction de toutes ses données personnelles, y compris les photos ou il apparaitrait. Tout cela semble impossible du moment que le fichier est numérisé ou qu’une autre personne possède des photos compromettantes.

 

Le principe est que les données sont présumées utilisables tant que la personne ne s’y est pas explicitement opposée. Tout manquement coûterait aux entreprises liées au site internet jusqu’à 1 million € ou 2 % du chiffre d’affaires.

 

Google a souhaité faire le premier pas en la matière en révisant sa charte de confidentialité qui remplacerait à partir du 1er mars la soixantaine de règles appliquées jusqu’ici.Google renforcera le dispositif de collecte de données. Ainsi, toutes les informations des utilisateurs de Gmail au réseau social Google+, seront regroupées afin de pouvoir mieux protéger ses données.

 

En France, les entreprises et organisations devront obligatoirement notifier, à l’autorité de contrôle nationale (la Cnil), les manquements à la protection de données à caractère personnel.Elles pourront pour cela infliger des amendes – ce qui est déjà le cas de certaines Cnil en Europe, notamment la Cnil espagnole.

 

Ce projet est particulièrement ambitieux et difficile à mettre en œuvre, il pourrait ne jamais voir le jour. La proposition de loi doit maintenant passer devant le Parlement européen et le Conseil des ministres. Puis il y aura les débats. La commissaire européenne à la Justice espère terminer le dossier pour la fin de l’année 2012. Il faudra ensuite attendre deux ans avant l’application de la législation…

Droit à l’oubli numérique: définition d’Alex Türk par cnil

Un nouveau reseau social Google Plus !

Google plus est enfin arrivé en phase bêta pour l’instant.

 

Cela signifie que vous pourriez essayer de nouvelles fonctionnalités en phase de développement ou même rencontrer quelques problèmes techniques. Mais ne vous inquiétez pas, ce sera tout de même très amusant !

 

Il vous suffit de vous rendre sur l’adresse plus.google.com et de créer votre profil !

Google+ a été conçu pour vous permettre de partager le Web comme vous le vivez. Partagez vos commentaires, vos photos et vos liens avec les cercles de votre choix. Organisez des chats vidéo à l’impromptu réunissant jusqu’à neuf personnes.

 

Communiquez facilement avec plusieurs amis à la fois via un chat en groupe. Bref, Google+ est une nouvelle approche du partage sur le Web. Et ce n’est que le début.

 

Cercles

Dans la vie, on ne partage pas n’importe quoi avec n’importe qui. Sur le Web, dire la bonne chose à la bonne personne ne devrait pas être un casse-tête. Les cercles vous permettent de regrouper vos amis dans un cercle, vos parents dans un autre et votre boss dans un cercle bien à lui, comme dans la vraie vie.

 

Bulles

C’est toujours sympa de tomber par hasard sur un ami au coin d’une rue. Avec les bulles, vous retrouvez cette spontanéité sur le Web. Où que vous soyez, sur votre ordinateur ou votre mobile, réunissez jusqu’à neuf personnes dans des vidéo-bulles. Ne manquez plus une occasion de retrouver vos amis et vos proches.

 

Jeux

Entrez dans l’univers du jeu de Google+. Jouez au poker, construisez votre univers, lancez des oiseaux en colère ou cliquez comme un fou sur tout ce qui bouge. Vous pouvez facilement partager vos prouesses quand le cœur vous en dit. Seules les personnes intéressées en entendront parler. Ce serait dommage de laisser passer votre dernier record inaperçu…

 

Recherche

Vous ne vous souvenez plus du nom d’un restaurant ? Vous cherchez des conseils pour danser le flamenco ? Vous voulez savoir comment aller à la Coupe du Monde ? Avec la recherche, retrouvez instantanément les contenus qui vous intéressent vous et vos contacts, qu’ils proviennent de vos cercles, du Web ou de posts publics sur Google+.